Accueil Tous les festivals
Mercredi 13 décembre 2017 : 10872 concerts, 24772 chroniques de concert, 5187 critiques d'album.

Les festivals incontournables

Festival Les Aventuriers

13 au 21 décembre 2017 - Fontenay S/Bois

I Love Techno

16 Décembre 2017 - Montpellier

Festival Mo Fo

du 18 au 20 janvier 2018 - St Ouen (93)- St-Ouen

La Route du Rock Collection Hiver

du 21 au 24 février 2018 - St-Malo Rennes

Festival Avec Le Temps

du 15 au 25 mars 2018 - Marseille

Festival Les Embellies

du 5 au 11 mars 2017 - Rennes

ReperkuSound

du 30 mars au 1er avril 2018 - Villeurbanne

Festival Chorus des Hauts de Seine

7 & 8 avril 2018 - Hauts de Seine

Panoramas Festival

du 20 au 22 avril 2018 - Pays de Morlaix (29)

Printemps de Bourges

24 au 29 avril 2018 - Bourges (18)

TOUS LES FESTIVALS PAR RéGION

Tous les festivals en France dans chaque région

Sélectionnez une région

Les festivals en Belgique, Suisse, Grande-Bretagne, Allemagne, Espagne, Pays-Bas, Italie et dans les autres pays européens.

Dernières chroniques festivals 2140 avis

Martha High & Osaka Monaurail (Festival Tighten Up #16)

Critique écrite le 07 décembre 2017, par Sami

Espace Julien, Marseille 1er Décembre 2017

Martha High & Osaka Monaurail (Festival Tighten Up #16) en concert

L'équipe du festival Tighten Up proposait de quoi se réchauffer en ce week end d'hiver avec 3 affiches de grande qualité. Pas pu aller à l'Affranchi pour revoir Jeru The Damaja pour la soirée hip hop mais bien présent pour le versant funk avec ni plus ni moins que Martha High, une des plus fameuses choristes de James Brown pendant des années. On aurait bien aimé parler un peu plus de la première partie, les locaux King Krab, bien apprécié en début d'année au Poste à Galène pour les iNOUïS du Printemps de Bourges mais on arrivera que pour la fin de leur set bizarrement programmé au café julien, dommage. Après une longue attente après les Japonais de Osaka Monaurail sont dans la place pour quelques réglages, c'est ce soir et pour cette tournée la section rythmique de Martha High, après d'autres formations européennes comme les français Shaolin Temple Defenders ou les anglais Speedometer. Le leader en mocassins, tout sourire et avec un accent des plus exotiques, commence à chauffer la salle comme il faut, avant d'introniser la chanteuse également tout sourire. Le concert commence par la plus belle des façons avec l'inusable "Think... Lire la suite

Christophe Leloil trio (Jazz sur la Ville)

Critique écrite le 10 décembre 2017, par pirlouiiiit

Le JAM, Marseille 25 novembre 2017

Christophe Leloil trio (Jazz sur la Ville) en concert

Mini chronique de ce superbe deuxième set au JAM en complément de la chronique déjà publiée dès le lendemain par John Massa himslef. Je découvrais ce soir comme tout le monde ce nouveau (power) trio, puisqu'aux côtés de Christophe Leloil il y avait Andrew Sudhibhasilp (que je croise décidément de plus en plus) à la guitare et Nicolas Grupp à la batterie. Si je me souviens compris Andrew et Christophe sont habitués à jouer ensemble (en duo notamment) par contre c'était la première fois en trio avec Nicolas (qui est basé à Paris). Dans les notes que j'ai sur mon téléphone : le fait que le trio attaquera son deuxième set par un morceau de Thelonious Monk ce qui est extrêmement casse-gueule de l'avis de Christophe lui même, surtout pour enchainer par un morceau à soi , en l'occurrence Bayou's Bounce. D'être aussi proche des musiciens (je passera le concert accroupis au pied de la scène contre la porte coulissante des toilettes) me permettra d'observer les musiciens avec minutie. Je noterai ainsi les espèces de frissons et/ou tics qui sembleront parcourir Christophe dans son interprétation très habitée. Du côté d'Andrew je noterai que comme d'autres il chante / gémit en jouant ; à un moment - je ne sais si ma mémoire je me joue... Lire la suite

Christophe Leloil power trio (Jazz sur la Ville)

Critique écrite le 27 novembre 2017, par John M

JAM - Marseille 25 novembre 2017

Christophe Leloil power trio (Jazz sur la Ville) en concert

A propos du concert de Christophe Leloil Power Trio au Jam Marseille ... [Christophe Leloil : trompette ; Andrew Sudhibhasilp : guitare ; Nicolas Grupp : batterie]. Ce n'est pas souvent que je poste un ressenti appuyé sur un concert au Jam. Avec plus de 200 concerts par saison et cette palette d'émotions sans cesse renouvelée chaque soir de concert, l'exercice serait difficile et participant à la direction artistique de ce petit lieu de la rue des 3 rois, je craindrais de paraître injuste en évoquant tel concert avec tels mots plutôt qu'un autre ... Si souvent pour notre bonheur, la musique parle d'elle même : ce que nous lisons dans les yeux du public du Jam ne nécessite pas d'autres arguments ... Cependant hier soir, j'ai assisté à l'un des meilleurs double sets que le Jam ait connu depuis mon arrivée au club il y a tout juste un an. Quand je discute d'un concert avec des gens, mon for intérieur génère toujours la même conclusion : On est comme on joue et on joue comme on est. Hier soir Christophe, Andrew et Nicolas ont été brillants, inspirés et généreux. Mais pas que. Je ne souhaite pas être amicalement prolixe et contemplatif vis à vis de ces garçons que je commence à bien connaitre (Chris et Andrew sont des fidèles du Jam,... Lire la suite

Interview de Ian Svenonius (leader de Chain And The Gang, The Make-Up et Escape-ism, auteur du livre Stratégies occultes pour monter un groupe de rock... ) lors de son passage au This Is Not A Love Song Festival en 2017

Interview réalisée le 19 novembre 2017, par Pierre Andrieu

Nîmes 2017

Interview de Ian Svenonius (leader de Chain And The Gang, The Make-Up et Escape-ism, auteur du livre Stratégies occultes pour monter un groupe de rock... ) lors de son passage au This Is Not A Love Song Festival en 2017

A peine arrivé à Nîmes pour passer trois jours de rêve au This Is Not A Love Song Festival du 9 au 11 juin, on a rendez-vous à 16h à l'Hôtel Ibis Styles avec le leader de The Make-Up (qui donnera le soir même un putain de concert d'anthologie à Paloma), le notoirement communiste et particulièrement doué Ian Svenonius, qui semble un peu crevé (il tourne au café, il peut lui arriver de bailler... ) mais a l'œil pétillant, se révèle toujours aimable et souriant, sans oublier de porter beau dans son costard. Pas encore dans sa tenue de scène flamboyante et à paillettes, Svenonius semble faire fi du cadre un peu aseptisé de cet hôtel réservé aux cadres supérieurs, aux commerciaux et aux professions libérales en goguette quand il tient des propos toujours très à gauche. Après avoir disserté sur la présence - assez révélatrice et drôle - sur la table d'un magazine sur les têtes couronnées (pardon ?), on entre directement dans le vif du sujet en évoquant l'actu chargée du cultissime monsieur : la reformation de The Make-Up (à ne pas rater la prochaine fois... ), le greatest hits de Chain And The Gang, "Best of Crime Rock" (indispensable), et le livre "Stratégies occultes pour monter un groupe de rock" (savoureux), le tout saupoudré de... Lire la suite

The National (Pitchfork Music Festival Paris 2017)

Critique écrite le 07 novembre 2017, par Pierre Andrieu

Grande Halle de La Villette, Paris 2 novembre 2017

The National (Pitchfork Music Festival Paris 2017) en concert

Très belle première soirée au Pitchfork Music Festival Paris le jeudi 2 novembre avec des shows marquants des invités de The National (Moses Sumney, This Is The Kit, Chassol, Rone, Ride et Kevin Moby), qui se sont succédés tour à tour en ouverture du concert touchant et stimulant de Matt Berninger & Co. Qui ont comme prévu clôturé les débats sur une superbe note indie rock à la fois fédératrice et intimiste... Arrivant à peine des Etats-Unis suite à un aller retour - non prévu initialement - afin de jouer pour la fondation de Barack Obama, The National apparaît tel qu'en lui-même : inspiré, émouvant, toujours sur le fil (la voix de Matt se brise souvent à cause de la fatigue)... Dans ce set concis dont le seul défaut est d'être un peu trop court (justement), l'intense combo américain déploie tous ses charmes en étant fortement spleenétique, toujours tranchant et en se révélant apte à faire communier la foule des grands jours réunie à La Villette. Les fans de la première heure comme les novices tombés en amour avec l'impeccable dernier album de la troupe, Sleep Well Beast, ont droit à des versions tour à tour ou à la fois tendues, trippantes et bouleversantes de morceaux de haut vol parmi lesquels nous citerons les... Lire la suite

Interview de Vianney dans le cadre du festival Musilac 2017

Interview réalisée le 29 octobre 2017, par Lily Rosana

Festival Musilac, Aix-les-Bains 14 juillet 2017

Interview de Vianney dans le cadre du festival Musilac 2017

Une silhouette élancée, un rire franc, un regard rieur. Vianney. Fidèle à sa réputation, il apparaît tout en simplicité, accompagné de son équipe en bande de potes, tantôt jouant à la pétanque bretonne, tantôt piquant une tête dans le beau lac du Bourget. " On a besoin de moments comme ça avec mes gars, et ce n'est pas négociable " dit-il dans un sourire. Avant de monter sur la scène de Musilac, Vianney a tenu à nous accorder quelques instants privilégiés afin de revenir sur son incroyable ascension, ses presque deux ans de tournée et l'écriture de son dernier album éponyme. Musilac ne t'est pas inconnu puisque tu as fais la première partie de Johnny en 2015... Tu reviens comme une des têtes d'affiche. Est-ce que c'est un moyen pour toi de mesurer le chemin que tu as parcouru et le succès que tu rencontres ? C'est vrai qu'il y a eu une évolution et c'est super. Après, franchement, ce que je propose n'est pas si différent. J'étais déjà en guitare / voix il y a deux ans. C'est vrai qu'on était trois sur la route et que là on est beaucoup plus. Il y a quelques trucs qui ont changé, évolué et je suis très heureux de ça. En ce qui concerne la façon dont évolue le succès, honnêtement, je n'y pense jamais. Même là, tout ce qu'on vit,... Lire la suite