Accueil Rendez-Vous en concert
Lundi 15 juillet 2024 : 6275 concerts, 27137 chroniques de concert, 5414 critiques d'album.


Rendez-Vous est un groupe français de post punk offrant des prestations scéniques totalement hystériques ! En concert partout en France et en Europe en 2018 et 2019 pour promouvoir un premier album nommé Superior State (sortie le 26 octobre 2018 chez Cry Baby/Artefact/Differ-Ant). En tournée en 2024 et 2025 pour présenter l'album Downcast.

Rendez-Vous : vos chroniques d'albums
Site

Dernière news

Rendez-Vous en concert en France en 2024/2025 [Le 13/07/2024] Le groupe de Cold Wave/Post Punk Rendez-Vous sera en concert en France en 2024 et 2025 pour promouvoir son nouvel album, Downcast... Chroniques, dates et billets : La suite

Rendez-Vous : les dernières chroniques concerts 7 avis

(mon) Hellfest 2024, 3-3 : Sang Froid, Destinity, Pensées Nocturnes, Dool, Scowl, Rendez-Vous, Therapy ?, Frank Carter & the Rattlesnakes, Sierra, Queens of the Stone Age, Offspring, Madball, Rival Sons, Cock Sparrer (+ Conférence de presse QOTSA, Show me the body, Corey Taylor)

Critique écrite le 02 juillet 2024, par Philippe

Site du Hellfest, Clisson 30 juin 2024

(mon) Hellfest 2024, 3-3 : Sang Froid, Destinity, Pensées Nocturnes, Dool, Scowl, Rendez-Vous, Therapy ?, Frank Carter & the Rattlesnakes, Sierra, Queens of the Stone Age, Offspring, Madball, Rival Sons, Cock Sparrer (+ Conférence de presse QOTSA, Show me the body, Corey Taylor) en concert

Hey ! Mais comme le temps est passé vite, c'est déjà le toujours-difficile-3ième-jour-au-Hellfest ? Sauf qu'il va être plus facile que d'habitude. Déjà parce qu'on a étonnamment fait la grasse-mat jusqu'à 9 heures, et été réveillé naturellement, pas par du Slayer mais par un beau soleil ! Bon d'accord, à cette heure-là il y a une queue dantesque aux chiottes, mais on utilisera le temps d'attente pour boire nos deux cafés habituels, et ainsi obtenir un double-impact ! En tout cas à 10h30 on est sur site et on a déjà soif - la belle journée commence par un bref passage qui va s'avérer crucial en zone VIP / Presse - mais on y reviendra plus loin.On commence avec Sang Froid, groupe de cold-wave, avec des compositions et un chant pas très éloignée de Depeche Mode (mais avec un son plus rock évidemment). Agréable mais pas passionnant, on en profite pour déguster un monstrueux muffin au chocolat (les Hellsnacks seront notre perte ! Comme on le craignait, on est arrivé avec un poids à 2 chiffres et reparti ... avec un poids à 3 chiffres !), et recharger le Cashless - ça va toujours plus vite que ce qu'on imagine, quand "tout est gratuit"... On continue notre écoute distraite : un bon son qui n'agresse pas d'entrée, bon look et bonne attitude même,... Lire la suite

(my) This Is Not a Love Song (TINALS) Festival 2019, 3-3 : Rocky Controlo, Shonen Knife, Wednesday Campanella, Mormor, Fontaines D.C., Mick Strauss, Warm Drag, Rendez-vous, Shame, Prettiest Eyes, Johnny Mafia

Critique écrite le 02 juin 2019, par Philippe

Paloma, Nîmes 1er juin 2019

(my) This Is Not a Love Song (TINALS) Festival 2019, 3-3 : Rocky Controlo, Shonen Knife, Wednesday Campanella, Mormor, Fontaines D.C., Mick Strauss, Warm Drag, Rendez-vous, Shame, Prettiest Eyes, Johnny Mafia  en concert

C'est déjà le troisième jour du This Is Not a Love Song Festival #7, et ni la météo (superbe - tempête de ciel bleu pour tous les Tinaliers), ni l'ambiance (délicieuse - festival bucolique pour toutes les Tinalières), n'ont changé autour de la sublime salle Paloma de Nîmes ! On a néanmoins pris le temps avant de revenir, entre autres de ramener l'enfant chez lui (via son diner préféré, bien sûr, celui sur l'autoroute après Arles), mais aussi par exemple, de faire une bonne sieste réparatrice... Tant pis (et désolé) pour les Jim Younger's Spirit, groupe folk psyché sympa de Marseille, qu'on a donc un peu abandonné à cuire au soleil sans nous. Ce qu'auraient davantage mérité les deux zigues de Rocky Controlo (mais eux jouaient à l'ombre, au patio) : hip hop électro idiot, avec un grosassent gardois, souligné par des déguisements débiles. Mystère de la programmation (très stylée par ailleurs) : un pari perdu ? Des amis à qui faire plaisir peut-être ? C'était sans doute drôle à un certain degré, mais on ne l'a jamais atteint : il a fallu mettre fin de toute urgence à cette purge quand ils se sont mis à brailler du Marc Lavoine. Et non, on ne dira pas quel titre, pour ne pas se faire leur complice et pire, transmettre aux lecteurs un... Lire la suite

Idles, Bertrand Belin, Amyl & The Sniffers, Ho99o9, Requin Chagrin, Le Villejuif Underground, Namdose, Slift, Muddy-Gurdy, Rendez-Vous, Structures, We Hate You Please Die, Lysistrata, Mourn, The Psychotic Monks (Printemps de Bourges 2019)

Critique écrite le 13 janvier 2020, par Pierre Andrieu

Bourges 17-20 avril 2019

Idles, Bertrand Belin, Amyl & The Sniffers, Ho99o9, Requin Chagrin, Le Villejuif Underground, Namdose, Slift, Muddy-Gurdy, Rendez-Vous, Structures, We Hate You Please Die, Lysistrata, Mourn, The Psychotic Monks (Printemps de Bourges 2019) en concert

43ème édition sous un soleil estival pour le Printemps de Bourges, qui a une nouvelle fois permis de prendre une grande rasade de concerts marquants. Et en bonne compagnie s'il vous plait: 200 000 festivaliers étaient réunis dans les salles et les rues du mardi 16 au dimanche 21 avril 2019. Muddy-Gurdy On commence notre marathon du live mercredi place Séraucourt avec Muddy-Gurdy, qui déroule un set mélangeant brillamment le blues du Sud des Etats-Unis avec une vielle à roue made in Auvergne (il y a une vielle à roue au sein du trio) et des clins d'œil vers les rythmes africains. C'est enlevé, original et tout se termine en apothéose avec une cover percutante du "Pretty Thing" de Bo Diddley. Structures Direction ensuite le 22 d'Auron pour découvrir trois prometteurs groupes français : Structures, avec son post punk totalement hystérique et son chanteur très en rogne, We Hate You Please Die, qui se vautre avec délectation dans un garage teinté de punk sauvage, et Slift, adepte d'un kraut garage psyché maléfique, dans la lignée des Oh Sees. Le Villejuif Underground Jeudi, grosse soirée au Nadir... Avec tout d'abord Namdose (fusion inspirée des groupes BRNS et Ropoporose), qui chauffe le public avec sa pop... Lire la suite

Rendez-Vous

Critique écrite le 08 avril 2019, par lol

La Gaité Lyrique, Paris 5 avril 2019

Rendez-Vous en concert

C'est une salle de la Gaité Lyrique "sold out" depuis plusieurs semaines qui attendait avec beaucoup d'impatience, de curiosité et de chaleur le nouveau concert parisien de Rendez-Vous. Ce combo fait sensation dans la presse spécialisée depuis plusieurs mois et les échos autour sur ses prestations scéniques à travers toute l'Europe sont eux-aussi excellents. Les singles issus du premier album paru en octobre dernier sonnent comme des brûlots post punk, teintés d'électro et galvanisés par une rythmique basse batterie qui ne laisse aucun répit à l'auditeur. Le public qui tourne autour de la trentaine, ce qui est aujourd'hui assez rare pour un concert de rock, retient son souffle alors que les lumières s'éteignent et qu'un film assez théâtral fait office d'intro. Les musiciens arrivent les uns après les autres au compte-goutte et installent un climat ultra efficace alors que les 2 chanteurs invectivent le public avec une grosse énergie et font d'entrée monter la pression. Sans temps morts,... Lire la suite

Rendez-Vous : les chroniques d'albums

Rendez-vous : Superior State

Chronique écrite le 29/10/2018, par Pierre Andrieu

Rendez-vous : Superior State

Après avoir pris son temps pour passer par la case EP et avoir beaucoup tourné (au point d'avoir obtenu une réputation scénique en acier trempé partout en Europe, voire jusqu'en Russie !), le groupe français de post punk/cold wave/synth wave/électro punk (difficile de choisir... ) RENDEZ-VOUS s'attaque pour la première fois à un album avec ce Superior State qui a tout pour casser la baraque de Pigalle aux montagnes de l'Oural, en passant par Manhattan... Et pourquoi donc ? Car, comme sur scène, où le groupe excelle véritablement (cf sa violente prestation en clôture de Levitation France en septembre 2018), RENDEZ-VOUS mélange sauvagement toutes ses influences pour en faire un truc neuf qui tabasse à mort. Le menu est bien chargé et promet pogos de dingues ou danses déstructurées un peu plus lentes : basse ultra mordante, chant de stentor suicidaire, rythmes martiaux et néanmoins dansants, synthés atmosphériques ou mélodiques, production bruitiste sans être brouillonne. En ingurgitant - d'une seule traite - l'album, on ne peut que remarquer la présence de moult titres forts ayant l'immense mérite d'appartenir à plusieurs chapelles différentes : l'imparable tube synth wave/ techno punk "Superior State", le post punk grinçant de... Lire la suite

Rendez-Vous : Vidéo

Rendez-Vous : écoute